17 janv. 2014

Porto

En faisait du tri dans mes photos, je me suis rendue compte qu'il y en restait un paquet que je n'avais pas mises en ligne du séjour à Porto ! Que des choses emblématiques, vues et revues partout mais cela reste quand même de beaux souvenirs...


La gare São Bento fut érigée sur l'emplacement d'un ancien couvent, dont elle a gardé le nom. Célèbre pour sa salle des pas perdus, datant des années 1930, où vingt mille azulejos illustrent l'histoire du pays mais également des scènes de la vie quotidienne : à voir absolument.




Le pont Dom Luis Ier, qui enjambe le Douro. Contrairement au pont Maria Pia, un peu plus loin, il n'a pas été conçu par Gustave Eiffel mais par son associé, Théophile Seyrig. Les deux constructions restent néanmoins très semblables !

Vue sur Villa Nova de Gaia, depuis l'esplanade de la cathédrale.


La Ribeira, le quartier bas de Porto (littéralement le bord du fleuve), avec ses maisons colorées, est certainement l'endroit qui représente le plus la ville. De nombreux restaurants et bars se pressent sur les rives du Douro. C'est ici que nous y avons mangé le premier soir : parmi les adresses à touriste, nous avons jeté notre dévolu Chez Lapin, une adresse tout à fait correcte pour ce qui est de la qualité des plats (très copieux qui plus est)... un peu moins pour l'addition, qui monte très vite.

Poulpe rôti et porto : miam !


Le pont Luis Ier, vu du dessus. Les voitures empruntent le second tablier, plus bas. Attention au vertige !

La Chapelle des âmes, sur la rua Santa Catarina, une des principales rues commerçantes de Porto.


La Praça da Liberdade avec, en fond, l'Hôtel de ville. Au centre, une statue du roi Pierre Ier du Brésil.


Les Portugais, rois du cheesecake ! Ce n'est pas très typique de la gastronomie locale mais il faut reconnaître qu'ils savent y faire.

Le pont Luis Ier, de nuit.

La célèbre Tour des clercs : du haut de ses 76 m, la vue est imprenable sur Porto. Par contre, ça se mérite car pas moyen d'y monter autrement qu'à pied... et l'escalier n'est pas très large.

Vue depuis la Tour des clercs : on aperçoit la cathédrale, le Douro, le monastère Serra do Pilar...



Juste avant de repartir, je suis allée visité le palais de la Bourse. Il fut construit en 1834 sur les ruines du couvent São Francisco par l'association commerciale de Porto. Si la Bourse y fut tenue jusqu'au XXe siècle, le bâtiment reste encore utilisé et on ne peut y accéder que lors de visites guidées (toutes les demi-heure). Tout est fait à l'intérieur pour impressionner... même si bien souvent cela ne cache qu'un décor en carton-pâte, à l'image de ces boiseries finement sculptées qui se révèlent être de simples panneaux de plâtre ! Après le grand escalier, la verrière et les salons, le clou de la visite ? Le salon arabe, lieu de réception et de bal, une sorte d'Alhambra à la sauce portugaise. C'est clinquant et tape à l’œil, tout y est faux également, bien loin de la délicatesse de l'original, mais cela reste une vision saisissante. Que de richesse ! Malheureusement les photos sont interdites à l'intérieur mais des clichés circulent sur le net.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire