17 janv. 2017

Pourquoi visiter Limoges ?

limoges hôtel de ville
C'est bien vrai ça, pourquoi ? Souvent réduite à son cliché le plus connu (la porcelaine), Limoges est rarement une destination plébiscitée par les touristes. Vous connaissez beaucoup de gens qui vous disent : c'est décidé, je passe mes prochaines vacances à Limoges ? Sans avoir la prétention d'être une destination à la mode, la capitale du Limousin a pourtant de beaux atouts à offrir. Dans ce "Limoges city guide", je vous en propose aujourd'hui un florilège pour que vous ne fassiez pas le nez si d'aventure vous êtes amenés à passer dans la région.

Capitale des arts du feu

limoges porcelaine
Elle se moque de nous ? C'est vrai qu'en intro je vous parle du cliché de la porcelaine et c'est la première chose que je mets dans ma liste... mais c'est parce que la porcelaine et Limoges, c'est une histoire d'amour qui dure depuis plus de trois siècles et que les deux sont désormais indissociables, dans l'esprit des gens comme dans la vraie vie. Impossible de venir à Limoges sans s'y intéresser. Ça tombe bien, vous avez le choix :
  • Si vous voulez simplement flâner dans les rues en admirant les vitrines et pourquoi pas craquer pour un peu de vaisselle ou un bijou en porcelaine, rendez-vous boulevard Louis Blanc : de nombreuses boutiques proposent parmi les manufactures les plus renommées (Bernardaud, Haviland, Médard de Noblat, Raynaud...) mais également d'autres moins connues... quand on ne trouve pas carrément des produits originaux, comme les bijoux Bruno Mercier, mes chouchous !
  • Pour admirer de belles pièces de collection, direction le musée Adrien Dubouché, place Winston Churchill, qui propose la collection publique la plus importante de porcelaine de Limoges au monde mais qui retrace également toute l'histoire de la porcelaine ; on retrouve également de beaux spécimens d'émaux au musée des Beaux-Arts, situé dans le jardin de l’Évêché. Enfin, le musée des Casseaux, sur les bords de Vienne, abrite le dernier four rond à flamme renversé de France : c'est l'occasion de revenir sur l'évolution des techniques et mettre en lumière le travail de ceux qui ont fait, et font toujours, la porcelaine. Enfin, la boutique Lachaniette abrite un musée privé dans sa boutique du 27 boulevard Louis-Blanc, le Conservatoire Lachaniette des Arts et Techniques de la Porcelaine, qui retrace l'histoire de la porcelaine de Limoges, sous un angle plus populaire (entrée gratuite).
  • Pour plonger au cœur de l'excellence, certaines manufactures ouvrent leurs usines pour vous faire découvrir les secrets de fabrication de "l'or blanc" : c'est ainsi que le cas de Bernardaud qui propose des circuits de visite toute la semaine ; chez Haviland se trouve une exposition permanente au sein de son Pavillon de la Porcelaine, accessible gratuitement et qui présente l'histoire de la manufacture ; pareil chez Médard de Noblat dans la zone industrielle de Boisseuil, qui possède une partie exposition dans son magasin. 
Avant d'être réputée pour sa porcelaine, Limoges était célèbre pour ses émaux. D'abord au Moyen Âge, avec l'émail champlevé (on en trouve même un exemplaire au Metropolitan Museum of Art à New York), puis à la Renaissance avec les émaux peints : quelle que soit la technique, ses productions ont été réputées dans toute l'Europe pendant de nombreux siècles. De nos jours, quelques ateliers perpétuent cette technique, avec des pièces beaucoup plus modernes et non plus limitées au seul registre religieux. Les principaux ateliers se situent du côté de la Cité (où autrefois on trouvait la Maison de l'émail, hélas fermée depuis le printemps 2016 ; des rumeurs d'une réouverture prochaine circulent) ou boulevard Louis Blanc, parfois conjointement avec les magasins de porcelaine.
limoges porcelaine musée adrien dubouché
Le musée Adrien Dubouché.
limoges porcelaine bruno mercier
Les bijoux Bruno Mercier, l'un de mes créateurs favoris ! Cette série me fait tellement penser à Gustav Klimt, je sens que c'est le prochain collier pour lequel je craquerai.
limoges porcelaine
limoges porcelaine four bernardaud
limoges porcelaine bernardaud exposition céramique coréenne contemporaine   limoges porcelaine bernardaud exposition céramique coréenne contemporaine
Aperçu de l'exposition Céramique coréenne contemporaine à la fondation Bernardaud, qui organise régulièrement des expositions en lien avec la porcelaine.


Ville de sport et de culture

Mais il n'y a pas que la porcelaine à Limoges, il y a aussi... le CSP ! On continue dans le cliché, certes, mais la ville est fière de son équipe de basket. Si vous avez l'occasion d'aller applaudir les joueurs au stade de Beaublanc, c'est l'ambiance assurée. Sinon, pour un maillot ou un mug aux couleurs de l'équipe, rendez-vous à la boutique rue Ferrerie.
limoges pavillon verdurier
Si le sport, ou le basket, vous laisse indifférent, sachez que Limoges n'est pas en reste niveau art et culture. Bien sûr il y a les musées précédemment mentionnés notamment le musée des Beaux-Arts qui n'expose pas que des émaux, mais d'autres lieux de culture sont également à citer. Plutôt histoire ? Le musée de la Résistance (je vous parlais de l'une de ses expositions l'année dernière mais il y a également une exposition permanente) s'intéresse à une période sombre de la région. Plutôt artisanat ? Cité des Métiers et des Arts dans le jardin de l’Évêché met en lumière le savoir-faire des Compagnons. Limoges possède aussi plusieurs galeries d'art et lieux d'expositions temporaires dont le plus beau est sans nul doute le Pavillon du Verdurier, ancien pavillon frigorifique recouvert de mosaïques, que l'on doit à Roger Gonthier, l'architecte de la gare des Bénédictins.

Bon plan : pour profiter de tous ces lieux, et bien d'autres encore, la ville de Limoges a mis en place l'année dernière un pass (24 h, 48 h ou 7 jours) qui permet de profiter d'entrées gratuites et de réductions dans de nombreuses boutiques et restaurants.

Ville d'histoire

limoges gare bénédictins
L'histoire de Limoges remonte à deux mille ans : c'est au Ier siècle av. J-C. qu'est fondée l'ancienne cité gallo-romaine, Augustoritum. Les vestiges de cette époque (notamment un amphithéâtre) restent rares et surtout invisibles au grand public car pour la majorité enfouis, quand ils n'ont pas été tout bonnement détruits. Il faut dire que Limoges s'est construite sur plusieurs quartiers et sa politique d'urbanisation ces dernières décennies peut parfois laisser perplexe. Résultat, elle ne possède pas un quartier historique clairement défini et les lieux d'intérêt se retrouvent disséminés au petit bonheur la chance, souvent sans effort de valorisation. Le centre-ville n'en regorge pas moins d'endroits typiques qui méritent le détour, tels que :
  • la place de la Motte avec ses halles en fer forgé et son trompe-l’œil ;
  • la cour du Temple avec ses vieux immeubles particuliers à colombages ;
  • la place Denis Dussoubs, circulaire, construite en briques rouges, bel exemple d'architecture XVIIIe ;
  • la place Fontaine des barres où l'on trouve par ailleurs plusieurs restaurants sympathiques ;
  • la place du Présidial avec un bel ensemble d'immeubles Renaissance, lieu de pouvoir de l'Ancien Régime ;
  • sans oublier l'hôtel de ville et la gare des Bénédictins, cette dernière étant peut-être le troisième symbole fort associé à Limoges !
Ces lieux font partie de l'ancienne Ville Haute, la cité moyenâgeuse qui s'est formée autour de l'abbaye Saint-Martial, détruite mais dont on pouvait visiter jusqu'à il y a peu la crypte sous la place de la République. Pendant deux ans d'importantes fouilles ont lieu à cet endroit, ayant mis à jour des vestiges de l'abbaye : elles sont pour le moment laissées à ciel ouvert mais espérons une mise en valeur dans les prochaines années.
limoges place halles
Les halles, incontournable de Limoges pour faire le plein de produits frais et/ou régionaux.
limoges halles
limoges place motte colombages église saint-michel des lions
Le clocher de l'église Saint-Michel-des-Lions, derrière la place de la Motte.
limoges place motte trompe l’œil
limoges place saint michel église lions
La place Saint-Michel.

Parmi les quartiers historiques, deux se démarquent :

Le quartier de la Boucherie


limoges quartier boucherie colombages chapelle saint-aurélien
Situé à deux pas des halles, dans le centre, le quartier de la Boucherie se résume certes à quelques ruelles et places mais on a l'impression de faire un bond dans le temps, entre deux avenues bien modernes : maisons à colombages, pavés, petite chapelle (dédiée à saint Aurélien, deuxième évêque de Limoges et saint patron des bouchers), vieilles enseignes... On y retrouve de nombreuses boutiques d'artisans, des galeries d'art, ainsi que quelques restaurants réputés. Depuis le XIIe siècle, cet ancien quartier, comme son nom l'indique, était le quartier des bouchers, une importante corporation à Limoges. Leur activité peut être découverte dans la Maison traditionnelle de la Boucherie, un écomusée situé dans l'une des maisons typiques datant du XIIIe siècle. Chaque année, le 3e vendredi du mois d'octobre, le quartier accueille la Frairie des petits ventres, fête gastronomique à l'origine créée pour sauver le quartier de la destruction et perpétuée depuis lors, grâce à l'engouement suscité : y sont proposées des spécialités limousines, notamment à base de tripes. Si vous souhaitez y participer, mieux vaut aimer la foule !
limoges quartier boucherie
limoges quartier boucherie vieilles enseignes   limoges quartier boucherie vieilles enseignes
limoges quartier boucherie place barreyrette colombages
La place de la Barreyrette, dont le nom est dérivé des barrières retenant à l'époque les animaux parqués ici.
limoges quartier boucherie
limoges quartier boucherie colombages   limoges quartier boucherie colombages
limoges quartier boucherie
limoges quartier boucherie colombages
limoges quartier boucherie   limoges quartier boucherie

La Cité

limoges quartier cité jardins évêché musée beaux arts
On s'éloigne un peu du centre-ville, direction le quartier de la Cité. En effet, au Moyen Âge, une partie de la population se réfugie sur les hauteurs de ce quartier, plus facile à défendre face aux envahisseurs germains. Ancien siège du pouvoir épiscopal, c'est ici que fut édifiée la cathédrale Saint-Étienne. Celle-ci est située sur les bords du jardin de l’Évêché, l'un des plus beaux parcs de la ville, surplombant les bords de Vienne : point de vue assuré ! Il accueille également le musée des Beaux-Arts et la Cité des Arts et Métiers. Autour, un réseau de petites ruelles pavées surplombées de vieilles maisons, à colombages ou non. C'est également le quartier des antiquaires : d'ailleurs, chaque 2e dimanche du mois se tient Les Puces de la Cité, un marché aux puces à ciel ouvert qui, l'été notamment, prend d'assaut le quartier et les artères alentour. Enfin, on peut s'aventurer dans l'une des particularités peu connues de Limoges, son réseau de souterrains. Leur construction s'est étalée sur plusieurs siècles et beaucoup ont malheureusement été détruits au fil du temps, par manque d'entretien ou à cause de travaux. Il est néanmoins possible de découvrir ceux situés rue de la Règle, lors de visites guidées organisées par l'office de tourisme.
limoges quartier cité
limoges quartier cité colombages
limoges quartier cité cathédrale saint-étienne   limoges quartier cité cathédrale saint-étienne
En 2016 ont eu lieu les 72e ostensions, des processions et célébrations religieuses organisées dans plusieurs villes du département tous les 7 ans, depuis la fin du Xe siècle : d'où la présence de ces fanions dans le quartier de la Cité l'été dernier, ainsi que devant la cathédrale Saint-Étienne.
limoges quartier cité colombages
limoges quartier cité jardins évêché
limoges quartier cité cathédrale saint-étienne
Pratique : Pour ne manquer aucun des endroits incontournables de Limoges, l'office de tourisme a mis en ligne sur son site deux itinéraires.

Ville nature

Limoges compte de nombreux espaces verts, outre les jardins en centre-ville (jardins d'Orsay, Champ de Juillet...), on trouve quelques parcs en périphérie, notamment le parc de l'Aurence au nord, avec son parc animalier, sortie idéale avec des enfants, ou encore le lac d'Uzurat, avec sa zone de loisirs. Mais le meilleur lieu pour prendre l'air en plein cœur de la ville, c'est sur les bords de Vienne. Certainement l'une des promenades dominicales favorites des Limougeaud(e)s, le sentier longe le fleuve sur de nombreux kilomètres. La portion la plus intéressante, et la plus fréquentée, est celle rive gauche (de l'autre côté donc), entre le pont Saint-Martial et le pont Saint-Étienne, où attend une belle vue sur la cathédrale. La présence de ces deux ponts, bâtis tous deux au début du XIIIe siècle (pour le pont Saint-Martial à l'emplacement d'un ancien pont gallo-romain), témoigne de l'histoire de la ville alors coupée en deux, entre le Château, la ville haute, et la Cité, le quartier de la cathédrale. Quelle que soit la période de l'année, une balade des plus recommandables.
   

Mes bonnes adresses

Pour terminer, voici une sélection de mes bonnes adresses à Limoges, la majorité recommandée par moi-même, d'autres par ma famille mais dans tous les cas testées et approuvées !
  • petit déjeuner / brunch / goûter : Sugar Tree, mon chouchou, une pâtisserie franco-américaine ; L'Atelier d'Isis pour ses pâtisseries délicieuses mais plus classiques ; Chez Nous qui propose un brunch durant les Puces ; Money Penny, le petit dernier arrivé.
  • une petite douceur : La Valise à macarons, avec ses parfums originaux.
  • pour les amateurs de viande : le Limousin étant réputé pour sa viande, vous pourrez vous régaler au Geyracois ; Les Petits Ventres dans le quartier de la Boucherie ; La Table du couvent, qui propose également des cours de cuisine.
  • côté gastronomique : le pont Saint-Étienne, qui offre en plus un très beau cadre ; le Vanteaux, un peu excentré par contre ; le Cheverny.
  • côté gastronomique à "petits prix : Le Vin et 1 (rue des Combes) ; En bas d'la rue (rue de la Boucherie).
  • pour un repas sans chichi : La Timbale ; Chez la Germaine (place de la Cité) .
  • cuisine du monde : le Marrakech, pour le meilleur couscous de Limoges.
  • un petit goût de Bretagne : il n'y a pas, à mon sens, d'excellentes crêperies à Limoges mais certaines se défendent bien, comme Mamie Bigoude et sa décoration originale ; Côté crêpes (place Denis Dussoubs), parfait avant une séance de cinéma ; la crêperie de la Cathédrale (rue Haute Cité) idéale pour un goûter gourmand.
  • burger : Hollywood Regal, ambiance diner américain ; Jean Burger (rue Louvrier de Lajolais), pour ses produits locaux.
  • pour boire un verre : la brasserie Michard, pour goûter à la bière 100 % limousin ; le O'Brien pour l'ambiance pub irlandais ; La marquise assoiffée (rue du Temple), pour une ambiance plus détendue.

Les liens renvoient vers les sites des restaurants ou vers le blog si un article existe. Pour les autres, en l'absence de site, il existe souvent une page Facebook pour se donner une idée des menus.

8 commentaires :

  1. Limoges n'est pas très éloignée de là où je viens en France (près de Poitiers), mais je ne savais pas du tout qu'elle regorgeait de toutes ces jolies choses. Je garde ça en mémoire pour le jour où j'aurais l'occasion de m'y rendre ! xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur une journée ça se fait très bien en plus :)
      (Tu sais moi c'est pareil, j'ai dû mettre une fois les pieds à Poitiers... Je regrette souvent cette habitude qu'on a de toujours aller voir loin, on n'est pas assez curieux de ce qui est à côté !)

      Supprimer
  2. j'ai beau être originaire de Poitiers, je suis en réalité née à Limoges. Je me prends malheureusement jamais le temps de la redécouvrir lorsque je rends visite à ma tante, merci pour la balade!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Emy pour ton commentaire :) La prochaine fois, un peu de tourisme ! En plus avoir quelqu'un sur place, c'est quand même un sacré atout pour découvrir tous les petits coins secrets.

      Supprimer
  3. Cela fait un petit moment que j'ai envie de découvrir Limoges, et ton article m'a donné encore plus envie de visiter cette ville !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis ravie alors ! Un petit week-end à Limoges, avec le deuxième jour à profiter des alentours (beaucoup de balades, châteaux, etc.) ça fait un petit séjour bien sympa :)

      Supprimer
  4. Habitant Limoges, je vous remercie pour ce magnifique article qui donne une belle image à cette ville souvent rejetée. Sinon, pour les bonnes adresses, pour une ambiance irlandaise, L'Irlandais faisait aussi l'affaire XD Mais là je taquine :)
    Encore merci, de donner une si belle de cette ville aux charmes multiples.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reste persuadée que Limoges n'a pas trop la cote aussi parce qu'elle est plutôt mal connue... et souvent réduite à sa seule porcelaine. Mais il y a plein d'autre chose à y découvrir !
      Je note pour L'Irlandais ;) J'avoue n'y être jamais allée.
      Merci pour votre commentaire !

      Supprimer