27 juin 2017

Tallinn en quelques heures

estonie tallinn vieille ville toompea panorama patkuli
Combiné à mon séjour à Riga, j'ai passé quelques heures à Tallinn. La raison ? Le vol retour depuis l'Estonie était bien plus intéressant financièrement que depuis la Lettonie et cela permettait en plus de faire d'une pierre deux coups et combiner deux capitales des Pays baltes en un seul voyage. D'autant que rejoindre les deux villes est un jeu d'enfant (rendez-vous en fin d'article pour les détails pratiques), alors pourquoi se priver ? Ces quelques heures en tout cas ont vraiment eu un goût de trop peu et j'espère bien pouvoir revenir un jour continuer à explorer la jolie ville de Tallinn car le bref aperçu que j'en ai eu m'a vraiment beaucoup plu. Je vous fais découvrir ça, et attention au coup de foudre !


Découvrir la vieille ville


Je suis restée globalement six heures à Tallinn : arrivée vers 11 h, repartie vers 17 h, avec entre temps une visite qui m'a pris un peu plus d'une heure (je vous en parle plus bas). Parmi les nombreux quartiers qui m'intéressaient (notamment le château de Kadriorg et le quartier coloré Kalamaja, pourtant non loin), il a fallu faire un choix et il s'est naturellement porté vers la vieille ville, rapport nombre de sites d'intérêt / facilité d'accès. Le tour que je vous propose ici peut donc se faire en deux à quatre heures, suivant si vous vous arrêtez régulièrement pour prendre des photos, si vous faites une pause pour vous restaurer, si vous vous arrêtez dix fois par minute pour consulter votre itinéraire, etc. Comme j'avais très peu de temps devant moi, j'ai préféré ne faire aucun musée mais plutôt me balader le nez en l'air, à prendre le pouls de la ville. Préparez-vous quand même à slalomer entre les groupes de touristes repérable à leur petite pancarte numérotée (profitant d'une escale durant leur croisière ?), peut-être le seul inconvénient : mais dès que l'on s'éloigne des artères principales, on se retrouve au calme.
estonie tallinn vieille ville porte viru gate
La ville était encore ceinturée sur de larges portions par des remparts (près de 2 km sont encore intacts et une vingtaine de tours toujours debout), le plus pratique est de commencer par l'une de ses portes, et pourquoi ne pas entrer dans la vieille ville par l'une des plus emblématiques, la porte Viru. En fait, ce sont deux tours jumelles qui attendent le visiteur et l'invitent à rejoindre l'une des principales artères commerçantes de la ville : ici on trouve de nombreux magasins, proposant des produits typiques estoniens ou des enseignes plus internationales.
estonie tallinn vieille ville
estonie tallinn vieille ville   estonie tallinn vieille ville
N'hésitez pas à jeter un œil dans les rues perpendiculaires, les petites allées sont toujours très colorées et pittoresques : on n'est pas non plus à l'abri de découvrir une petite cour cachée.
estonie tallinn vieille ville olde hansa
Le restaurant Olde Hansa et son ambiance médiévale.
estonie tallinn vieille ville raekoja plats place hôtel de ville
La rue finit par déboucher sur l'une des places principales de la vieille ville : la place de l'hôtel de ville, dont le bâtiment ressemble furieusement à une église avec son clocher qui s'élance vers le ciel. La place est bordée de restaurants aux façades multicolores. C'est véritablement ici que le cœur de la vieille ville bat et le lieu est souvent théâtre de manifestations, comme le marché de Noël. Il y a quelques curiosités à remarquer autour, comme l'étroite maison gris ardoise au numéro 12 (dans le coin à droite, quand l'hôtel de ville est derrière vous), une des rares maisons d'artisans de la place qui date du XIVe siècle.
estonie tallinn vieille ville raekoja plats place hôtel de ville
Vous la voyez la petite maison grise tout au bout ? C'est d'elle dont je parle !
estonie tallinn vieille ville raekoja plats place hôtel de ville pharmacie raeapteek
Juste à côté se trouve la pharmacie de l'hôtel de ville, la plus vieille pharmacie d'Europe en fonctionnement sans interruption de sa création, au XVe siècle. Pendant près de 400 ans elle fut tenue par la même famille d'origine hongroise, les Burchart. Désormais elle vend également des produits plus modernes mais apparemment il reste une petite salle qui fait office de musée. Malheureusement elle est fermée le dimanche.
estonie tallinn vieille ville
estonie tallinn vieille ville rue pikk   estonie tallinn vieille ville rue pikk
On continue ensuite dans la très jolie rue Pikk, avec ses façades très élégantes (dont certaines tirent vers l'art nouveau j'ai l'impression), et au coin de laquelle se trouve apparemment l'un des meilleurs cafés de la ville : le café Maiasmokk (n° 16). En tout cas l'intérieur avait l'air très élégant ! Mais on trouve d'autres adresses très alléchantes dans toute la rue et c'est chez Café Mademoiselle (n° 29) que j'ai pris un goûter plus tard dans l'après-midi, et leur large choix de pâtisseries n'y était pas étranger. 
estonie tallinn vieille ville rue pikk
estonie tallinn vieille ville rue pikk
estonie tallinn vieille ville rue pikk trois soeurs
Parmi les bâtiments à remarquer, il y a les Trois Sœurs (n° 71), un bel exemple de gothique tardif. Admirez notamment la porte de la première maison. Leur nom m'a tout de suite fait penser aux Trois Frères à Riga.
estonie tallinn vieille ville rue pikk tour margaret musée maritime
Au bout de la rue Pikk, on tombe sur une autre porte, dont le bâtiment abrite désormais le musée maritime. C'est le moment de faire demi-tour et pour cela, nous allons longer les remparts. Vous avez soit la possibilité de le faire depuis la vieille ville, découvrant ainsi l'ancien moulin de la ville, qui était actionné par des chevaux, reconnaissable à sa couleur jaune et sa forme circulaire, ou bien simplement le revers des remparts, avec notamment un musée qui permet de pénétrer à l'intérieur des murs et de monter dans la tour Epping. Ou vous pouvez longer la route pour avoir un point de vue extérieur. Dans tous les cas le point d'arrivée est le Towers' Square, un grand parc qui offre une très belle vue sur les remparts.
estonie tallinn vieille ville remparts   estonie tallinn vieille ville remparts
estonie tallinn vieille ville montée château toompea   estonie tallinn vieille ville
estonie tallinn vieille ville toompea château
Une fois de retour à l'intérieur de la vieille ville, il est temps de partir à l'assaut de la colline de Toompea, où se dresse le château, désormais siège du Parlement estonien. Depuis le sommet de l'escarpement, il présente une jolie façade baroque rose bonbon ; mais de l'autre côté, que l'on peut admirer depuis le pied de la falaise, c'est un tout autre visage qui se dévoile, avec un aspect médiéval. La mention du premier château construit à cet endroit remonte au XIIIe siècle.
estonie tallinn vieille ville toompea cathédrale alexandre nevsky
Autre bâtiment immanquable, juste en face, la très belle cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski. Prenez le temps d'aller admirer l'intérieur et ses très belles icônes.
estonie tallinn vieille ville toompea
estonie tallinn vieille ville toompea cathédrale sainte-marie
La cathédrale Sainte-Marie.
estonie tallinn vieille ville toompea panorama kohtuotsa
L'un des intérêts de monter sur la colline de Toompea est bien évidemment le point de vue qu'elle offre sur la vieille ville et ses toits rouges. Pour cela, deux belvédères s'offrent à vous : celui de Kohtuotsa (photo ci-dessus) est le plus prisé des touristes et il vous faudra peut-être jouer des coudes pour arriver jusqu'au petit muret. C'est celui qui offre la vue la plus extensive sur la cité médiévale. L'autre est un peu plus caché et plus tranquille : le belvédère de Patkuli offre une meilleure vue sur les remparts longés précédemment, sur la mer Baltique ainsi que sur le reste de la ville (la photo en ouverture de ce billet a été prise depuis ce point de vue). Une fois le tour de la colline terminé, il est temps de redescendre.
estonie tallinn vieille ville remparts
À l'arrière-plan, la grosse tour poudrière Kiek in de Kök qui permet de visiter les tunnels sous les remparts.
estonie tallinn vieille ville remparts
Passage par la place de l'hôtel de ville, sous le soleil !
estonie tallinn vieille ville masters' courtyard
Pour terminer ce tour, deux endroits très typiques : le premier est la cour des artisans qui, comme son nom l'indique, abrite de nombreux ateliers d'artisans mais également des galeries d'art et un café. Non loin, l'une des rues les plus pittoresques, le passage Saint-Catherine, derrière l'église du même nom. Là aussi des échoppes d'artisans attendent les piétons. L'ambiance médiévale est ici à son paroxysme, surtout lorsque l'on peut admirer les artisans à l'œuvre, depuis la porte ouverte de leur atelier. La boucle se termine ensuite où elle a commencé, porte Viru.
estonie tallinn vieille ville passage saint-catherine
estonie tallinn remparts
Bien sûr ce tour est très incomplet, faute de temps je n'ai par exemple pas pu pousser jusqu'à la célèbre place de la Liberté, visiter l'intérieur des nombreuses églises ou tout simplement flâner plus longuement dans les ruelles. Il faut dire que début avril la saison touristique n'est pas encore ouverte, beaucoup d'endroits sont fermés et surtout... il peut faire très froid (il faisait zéro degré et j'ai échappé à la neige, ouf).




Le musée du KGB

estonie tallinn hôtel viru musée KGB
Au début de l'article, je vous disais que j'ai combiné mon circuit dans la vieille ville de Tallinn avec une visite. Comme la météo prévoyait de la neige (qui n'est jamais tombée finalement) et du froid (là par contre on a été servi !) j'avais prévu une solution de repli au cas où, et au chaud. C'est sur les conseils d'Estelle du blog Curiosity Escapes que j'ai finalement réservé ma place pour le musée du KGB*, situé dans l'hôtel Viru. L'ambiance n'a rien à voir avec The Corner House à Riga : ici la visite se fait plutôt d'un point de vue léger, voire humoristique. Il faut dire que pas grand-chose de dramatique ne s'est passé au sein de l'hôtel et qu'il est surtout question d'histoires d'espionnage dans ce lieu de tous les dangers pour l'URSS : c'était en effet ici, et uniquement ici, qu'étaient autorisés à séjourner les personnes en provenance du bloc Ouest. Bien évidemment la période n'avait rien d'amusant et le quotidien des Estoniens pendant la Guerre froide n'est pas un sujet de plaisanterie, ce qui parfois me faisait un peu sourire jaune. Mais les blagues n'étaient pas trop poussives et finalement on en apprend pas mal, à la fois sur les méthodes du KGB et la résilience du peuple estonien à cette époque. Finalement, la visite se résume quand même à beaucoup d'explications (dont une bonne part pas installés du tout confortablement dans un escalier) et deux pièces rappelant les installations du KGB à l'époque. Au-delà du prix qui me semble un peu excessif par rapport au contenu de la visite, mon principal problème a été ce ton de l'humour qui ne facilite pas toujours le démêlage du sérieux de la fantaisie dans les informations délivrées.
estonie tallinn hôtel viru musée KGB
estonie tallinn hôtel viru musée KGB vue vieille ville
L'un des avantages de la visite ce sont aussi les superbes vues sur la vieille ville et la mer Baltique qui s'offrent à nous, depuis le 23e étage de l'hôtel.
estonie tallinn hôtel viru musée KGB vue port
estonie tallinn hôtel viru musée KGB vue vieille ville
Musée du KGB
Hôtel Viru
Viru väljak 4,
10111 Tallinn
Prix : 12 €
*Réservation extrêmement conseillée : il n'y a qu'un nombre limité de places par tour et qu'un nombre limité de visites en anglais durant la journée. Pour info, j'ai réservé la veille tard (passé minuit), j'ai eu un mail de confirmation le matin même et je n'étais même pas la dernière sur la liste. J'imagine néanmoins qu'en pleine saison touristique, c'est une autre histoire. Vous pouvez aussi tenter votre chance de venir sans réservation en espérant des désistements, c'est ce qu'on fait deux jeunes femmes et elles ont pu participer à la visite. Paiement en espèces uniquement.


Se déplacer dans Tallinn

estonie tallinn tram transport
Se déplacer dans Tallinn avec les transports en commun ne coûte pas très cher : le ticket individuel coûtant 2 €, il revient vite intéressant d'acheter un pass journalier. Pour cela il faut d'abord acheter une Smart-Card, que l'on trouve dans les R-Kiosk (il y en a un à la gare routière), les bureaux de poste ou encore à la mairie. Elle coûte 2 € (sous forme de caution remboursable, mais uniquement à la mairie, dans les six mois suivant la première validation) et est ensuite rechargeable autant de fois que vous le souhaitez : pratique si vous comptez revenir à Tallinn ou si vous voulez la prêter à des amis ! Le pass journalier coûte 3 €, il faut bien penser à valider lors de chaque montée.

En arrivant à la gare routière (Autobussijaam), le plus simple pour rejoindre le centre-ville est de prendre le tram 2 ou le tram 4 : l'arrêt est à peine à 3 minutes et l'on arrive au pied de la porte Viru en une dizaine de minutes (l'arrêt le plus pratique pour le tram 2 est Mere puiestee et pour le tram 4 Viru). Pour rejoindre l'aéroport, il faut prendre la ligne 2 de bus : pareil, il existe un arrêt à 5 minutes de la gare routière. Il faut ensuite compter une quinzaine de minutes jusqu'à l'aéroport, et pas besoin de surcoût de ticket.

Vous trouverez toutes les informations de lignes et d'horaires sur ce site (je vous souhaite d'ores et déjà bon courage pour la prise en main !).


Rejoindre Tallinn depuis Riga

bus riga tallinn
Je ne sais pas pour la France mais en tout cas depuis Vienne, l'option de rentrer depuis Tallinn et non Riga était vraiment très avantageuse financièrement, et ce même en comptant le prix de la liaison Riga-Tallinn. J'ai lu un peu partout que le train était une mauvaise idée dans les Pays baltes, donc je n'ai même pas cherché de ce côté-là. Je suis rapidement tombée sur la compagnie Lux Express qui propose des prix imbattables : le trajet dure quatre heures, j'ai payé mon ticket 14 € (en s'y prenant à l'avance il est même possible de descendre jusqu'à 10 €). Il y a pas mal de départs toute la journée, de 3 h à 19 h. Le bus est très confortable, chaque siège a un petit écran avec la possibilité d'écouter la musique ou de regarder des films (je n'ai pas exploré plus loin car j'en ai surtout profité pour... terminer ma nuit), il y a également une prise par paire de sièges ainsi que du WiFi. Aucun problème de ponctualité pour ce premier trajet, nous sommes même arrivés en avance.

Une autre solution, si vous avez plus de temps : la compagnie Travellers Tour propose une excursion à la journée pour rejoindre Tallinn depuis Riga (et inversement) qui s'arrête en chemin pour découvrir des petits villages et curiosités touristiques en chemin. Ça coûte 55 € par personne et quel regret vraiment de ne pas avoir eu le temps de réserver cette excursion, j'adore ces opportunités de pouvoir en découvrir un peu plus d'un pays quand on n'a pas forcément le temps ou les moyens d'organiser un séjour plus long.

2 commentaires :

  1. jamais été ... Les maisons me font un peu penser à la Hongrie, mais les châteaux font très différent ! Peut-être pour un prochain voyage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression que Tallinn est à la croisée de pas mal d'influences, en tout cas la ville ne m'a pas fait penser à un endroit en particulier, tout le contraire même. Je trouve que c'est ce qui fait tout son charme d'ailleurs !

      Supprimer