17 nov. 2017

Vienne - Au cœur de... Margareten (5e)

vienne margareten 5e arrondissement margaretenhof
Lucie du blog L'occhio di Lucie vient de créer un nouveau rendez-vous spécial expat : Histoires expatriées. Tous les mois, un thème différent pour parler de l'expatriation. Pour l'inauguration de ce rendez-vous mensuel, celui retenu est "Mon quartier". Un thème qui m'a tout de suite parlé mais je ne savais pas sous quel angle abordé... Et puis de fil en aiguille, mes cogitations se sont transformées en une version plus personnelle de Au cœur de pour vous présenter un coin clairement moins touristique de Vienne, à travers le quartier où je vis : le cinquième arrondissement.

Margareten (un peu de contexte)

Il y a fort à parier qu'en épluchant les guides de voyage sur Vienne ou les blogs en ligne, aucun ne vous envoie explorer les rues du cinquième arrondissement (que l'on nomme ici Bezirk), Margareten. En grande majorité, ils auraient raison : il n'y a pas grand-chose de touristique à y voir. Pas de musée d'intérêt majeur, pas de monuments incontournables, pas de coins à côté desquels il faudrait éviter de passer à côté à tout prix. Pourtant, il est proche du centre historique, on est encore dans la première ceinture d'arrondissement et pas perdu à la périphérie de la ville.
vienne 5e arrondissement margareten
Au nord, il est délimité par la Vienne (le Wienfluss), la rivière qui traverse la ville d'ouest en est et le long de laquelle fut construite la première ligne de métro, la U4. À l'ouest et au sud, il s'arrête au Margaretengürtel, la fameuse ceinture qui sépare les arrondissements intérieurs et deux extérieurs. À l'est, il est bordé par le quatrième arrondissement, Wieden. En faisant quelques recherches, il apparaît que Margareten est l'arrondissement le plus densément peuplé de Vienne et contient de nombreux HLM. Il est vrai que c'est un coin assez populaire de la ville, qui concentre un haut pourcentage d'étrangers. Ce côté populaire s'explique historiquement : en 1861, après l'intégration des banlieues de ce coin de Vienne au sein de la ville, il fut décidé de couper en deux l'ancien arrondissement Wieden : d'un côté la partie est, bourgeoise, est restée Wieden ; de l'autre la partie ouest, avec sa population ouvrière, est devenue Margareten.
vienne 5e arrondissement margareten façade
Le quartier ne manque pas non plus de jolies façades, il faut juste savoir où regarder !

La Wiedner Hauptstrasse (chez moi !)

Pour ma part, j'habite dans le coin sud-est de l'arrondissement, le long du grand faubourg Wiedner Hauptstrasse, qui se termine au niveau de Karlsplatz. Depuis le bas de mon immeuble, j'aperçois la coupole vert-de-gris de la Karlskirche : à défaut d'avoir vu sur l'église même, ma préférée de Vienne, au moins j'ai le droit à un petit bout à chaque fois que je mets un pied dehors. C'est mon point de repère, je ne manque jamais d'y jeter un bref coup d’œil en sortant. Un peu comme un porte-bonheur.

Étant non loin de la frontière entre le 4e et le 5e arrondissement, j'ai plus tendance à sortir du côté de Wieden et du très animé Freihausviertel lorsque je veux aller boire un verre ou manger un bout non loin de chez moi. Ainsi, je me sens plus appartenir au 4e qu'au 5e arrondissement, même si mon adresse elle ne s'embarrasse pas de ces préférences. Au final, je me rends compte que je connais assez mal le reste de mon arrondissement, même si ces derniers mois j'ai pas mal exploré le nord, vers Margaretenstrasse, où l'on trouve plus de commerces et une plus grande animation. C'est clairement un coin qui mérite que les touristes viennent s'y perdre pour trouver l'ambiance "village" si particulière au sein de la ville impériale qu'est Vienne. Mais je n'ai guère poussé vers l'ouest, n'ayant jamais franchi Reinprechtsdorfer Strasse, où déjà je ne m'aventure guère. Appelez-moi bobo mais je suis plus à l'aise au milieu des cafés branchouilles et des boutiques indés que des kebabs ou des magasins où tout est à 1 €.
vienne 5e arrondissement margareten wiedner hauptstrasse karlskirche
Le dôme de la Karlskirche tout au bout de l'avenue, vous la voyez ?

Pourquoi ce quartier ?

Lorsque j'ai cherché mon appartement l'année dernière, aucun de mes critères n'englobait une localisation particulière. Je ne voulais pas habiter loin du centre historique parce que je ne me voyais pas mettre 40 minutes pour le rejoindre (à l'époque c'était encore mon centre de Vienne, maintenant beaucoup moins...) ni n'avait besoin d'une maison avec un jardin. Mais à part ça, j'ai vraiment cherché partout. Il se trouve que c'est ici que j'ai trouvé l'appartement qui me convenait : meublé, dans mes prix, pas loin d'une station de transport et qui acceptait les animaux de compagnie. Cerise sur le gâteau, je connaissais vaguement le coin, vu qu'on est à côté du Naschmarkt, même si honnêtement je n'avais jamais mis les pieds aussi au sud avant d'y arriver. L'adaptation s'est faite très rapidement : d'un autre côté, il n'y a pas grand-chose à voir dans les environs et c'est compliqué de vouloir se perdre entre les HLM et les grandes rues rectilignes. L'activité de mon quartier se concentre le long de ma rue, que je ne fais que monter et descendre au gré de mes besoins.
vienne 5e arrondissement margareten façade

Pourquoi ne pas changer ?

Je ne vais pas vous mentir : mon quartier ne fait pas rêver. J'habite le long d'une voie de communication très fréquentée. Je n'ai quasiment pas de bars, de cafés ou de restaurants sympa dans un rayon de cinq minutes. L'architecture n'est pas franchement jolie, je ne pourrais pas dire qu'il existe vraiment une vie de quartier et, chose qui m'étonne, la non-présence d'un marché à proximité me gêne de plus en plus. J'ai un petit parc à côté de chez moi qui vient d'être rénové et qui est très mignon mais, maintenant que l'hiver arrive, il est ensoleillé deux heures par jour de 9 h à 11 h (à peu près). Au premier abord, on pourrait se demander ce que je fais encore là. Il se trouve qu'au fil des mois, j'ai fini par apprécier où j'habite, et ce pour plusieurs raisons :
vienne 5e arrondissement margareten parc
- les transports : je suis à côté d'une bouche de tram (oui le tram devient souterrain à cet endroit) qui m'emmène en trois stations au Freihausviertel, qui est un quartier que j'aime beaucoup ; en cinq stations à Karlsplatz et en six au début du centre historique. J'ai une station de S-Bahn à dix minutes à pied, la gare Hauptbahhof à quinze minutes de chez moi, ce qui fait que j'arrive à l'aéroport en quarante-cinq minutes environ. J'ai également un bus qui m'emmène facilement du côté des sixième et septième arrondissements, que je fréquente désormais beaucoup et qui sont devenus "mon centre". Tout l'ouest de Vienne m'est facilement accessible et ça tombe bien, c'est là où je passe le plus clair de mon temps. Pour moi, la mobilité est quelque chose d'extrêmement important, voire prime sur tout le reste. Là, je suis servie.

- les services : j'ai quatre supermarchés dans un rayon de cinq cents mètres et deux, dont un bio, à peine plus loin ; plusieurs pharmacies ; plusieurs vétérinaires dont celui que j'ai choisi pour mon chat ; j'ai également une boulangerie (même si je n'y vais jamais, soyons honnêtes) et une autre à dix minutes ouverte le dimanche matin (et ceux qui sont venus en Autriche savent à quel point c'est important) ; j'ai trouvé un espace de coworking un peu plus bas dans ma rue, même si ça fait des mois que je n'y ai pas mis les pieds (mais je compte bien y retourner !). Enfin, ma salle de sport est à sept minutes à pied (ou plutôt deux chansons de mon lecteur). Bref, j'ai tout sous la main au quotidien et je n'ai pas besoin de sauter dans un tram (sauf flemme express) pour la majorité des achats de tous les jours.

vienne 5e arrondissement margareten façade
J'aime beaucoup cette photo : on dirait un montage avant/après mais non, c'est juste un côte à côte.

- les restaurants... ou leur absence : je disais plus haut que mon quartier était assez pauvre de ce côté-ci. C'est à la fois vrai et faux. Faux d'abord car j'ai un très bon restaurant de burger (Omnom Burger, au 125), mon fournisseur officiel de sushis pas chers (mais qui se trouve dans le 4e arrondissement en fait, juste à la limite !) et une pizzeria non loin, ainsi que deux restaurants un peu plus chics que je n'ai toujours pas testé du fait des prix bien plus élevés (Steirer Stuben et son risotto au potiron qui me fait envie depuis des mois et Duspara aux prix plus abordables mais à la carte manuscrite illisible). Avant, j'avais même un café avec des pâtisseries correctes en bas de chez moi mais j'ai eu la mauvaise surprise de le retrouver fermé à mon retour cet été.

Mais pour les petits cafés sympa, les restaurants un peu plus raffinés ou simplement aller boire une bière, je suis obligée de me déplacer. Ce qui en fait ne me dérange pas, pour deux raisons : détestant cuisiner, cela m'évite les tentations tous les jours. Même si les prix sont relativement bas en Autriche, je n'ai clairement pas les moyens de manger tous les jours à l'extérieur. Mon compte en banque est donc très content, lui aussi, de mon quartier. Et comme je suis souvent en vadrouille, j'en profite à ce moment-là. Et au pire, comme je le disais, les endroits sympa ne manquent pas dans le coin... même s'ils sont un poil plus loin : parfois quinze minutes de distance font toute la différence et je pense que j'ai besoin de cette soupape de sécurité pour ne pas tomber dans l'excès.
vienne 5e arrondissement margareten façade
Je ne compte pas rester dans mon appartement ad vitam eternam. Pour le moment, je ne sais pas combien de temps je compte rester à Vienne. Mais si mon installation doit se prolonger quelques années, il est certain que je déménagerai, car mon logement comporte quelques défauts auxquels je ne pense pas pouvoir m'habituer à long terme. Avant, quand je réfléchissais à mon prochain hypothétique logement, je me voyais bien habiter dans le 6e arrondissement, du côté de Gumperdorferstrasse ou bien carrément dans le 7e, l'un des arrondissements hype de Vienne. Mais maintenant... Je ne suis plus aussi certaine. Quand j'y pense, je sens un réel déchirement à l'idée de quitter ce coin de Vienne, aussi banal soit-il : pour moi son emplacement est imbattable et ça vaut tous les autres avantages éventuels. Des fois je me vois quand même bouger un peu, plus au nord dans l'arrondissement du côté de Margarentenstrasse. Ou bien franchir la frontière et passer pour de bon dans le quatrième arrondissement. Mais dans tous les cas, ne pas aller très loin.

Margarentenstrasse, le coin "hype"

Laissez-moi vous parler deux minutes du coin à mon avis le plus attractif de l'arrondissement et celui qui pourrait vous intéresser si vous visitez Vienne et voulez, pour de vrai cette fois, vraiment sortir des sentiers touristiques.
vienne 5e arrondissement margareten filmcasino cinéma
Le cinquième arrondissement commence au niveau de côté impair de Kettenbrückengasse (du côté pair, on est dans le 4e). Le long de l'avenue, vous trouverez mon marchand de glace préféré, Veganista (dont je vous ai déjà parlé dans mes bonnes adresses végétariennes et vegan) ou encore le Filmcasino, un vieux cinéma qui propose une partie de sa programmation en VO (avec des films anglais et français notamment). La partie la plus animée est du côté de Margaretenplatz, à l'angle de Pilgramgasse, où se déroule parfois un petit marché : là s'élève le Margaretenhof, un élégant immeuble de style historiciste. En plus d'être très élégant, je suis toujours fascinée par le côté "quartier fermé", vu que chaque entrée du pâté de maisons est fermée par une impressionnante grille.
vienne 5e arrondissement margareten margaretenhof
vienne 5e arrondissement margareten margaretenhof
vienne 5e arrondissement margareten margaretenhof
vienne 5e arrondissement margareten schlossquadrat margaretenhof
On trouve dans les environs le Schlossquadrat, un pâté de maisons basses traversé de passages et cours cachées qui regroupe entre autres plusieurs restaurants (dont Silberwirt, qui sert une cuisine autrichienne vraiment abordable) et le café Budapest Bistro dont je vous ai déjà parlé également. D'autres adresses très sympa sont à retrouver dans la zone : un restaurant végétarien Die Erbsenzählerei, une vinothèque italienne La vita è bella... Dans les rues alentour, il y a la très mignonne boutique Le Miroir (tenue par des Françaises je crois) ainsi que Tanzen Anders, un autre café dont je vous ai vanté les mérites, et pour les enfants Das Bunte Wohnzimmer (ouvert uniquement les mardis par contre). Bref, comme vous pouvez le voir, il y a vraiment de quoi faire.
vienne 5e arrondissement margareten schlossquadrat
vienne 5e arrondissement margareten schlossquadrat
vienne 5e arrondissement margareten schlossquadrat
vienne 5e arrondissement margareten schlossquadrat street art
Si vous recherchez un hôtel design, le Pentahotel a vraiment l'air chouette : j'ai failli me prendre une chambre il y a quelque temps, alors que j'avais besoin de faire un break et me sentir "en vacances"... Finalement je ne suis pas allée au bout de l'idée car ça me semblait de l'argent jeté par les fenêtres (malgré la promo intéressante) mais les photos donnent envie et il est plutôt bien situé.

Bref, si vous cherchez un quartier sympa où poser vos valises le temps d'un séjour à Vienne, j'espère que j'aurais au moins réussi à vous convaincre de regarder du côté du 5e arrondissement. En plus, le métro U4 est vraiment tout proche, et on est en quelques minutes soit à Schönbrunn soit dans le centre historique. Vraiment pratique !
vienne 5e arrondissement margareten margaretenplatz

Pour être parfaitement exhaustif : autres lieux d'intérêt

Je ne pouvais pas terminer cette présentation de mon arrondissement sans mentionner les quatre (oui, quand même !) musées qu'il abrite. Je n'en ai encore visité aucun, je ne saurais donc vous conseiller sur leur intérêt :
- le musée de quartier, Bezirksmuseum (Schönbrunner Strasse 54), ouvert uniquement les jeudis de 16 h à 19 h : comme son nom l'indique, il a pour vocation de présenter l'histoire du quartier ;
- le musée de l'économie et le musée du café (Vogelsanggasse 36), qui sont présents dans le même bâtiment et dont la visite est possible avec un billet combiné ;
- l'association pour l'histoire des mouvements de travailleurs (Rechte Wienzeile 97) dans un très beau bâtiment le long du Wienfluss.

Ce n'est pas un musée à proprement parler mais le 5e arrondissement abrite également le Miniatur Tirolerland (Franzensgasse 18) qui, comme son nom l'indique, reproduit en version miniature un Tyrol un peu fantasmé mais avec quelques endroits bien réels.

Enfin, parmi les quelques églises disséminées dans le quartier, on trouve l'église Saint-Joseph, qui abrite quelque temps la dépouille de Franz Schubert, avant qu'il soit enterré au cimetière de Währing, puis plus tard "déménagé", à sa fermeture, au Cimetière central.

Allez, je m'arrête là, sinon je vais vous parler du festival de cinéma en plein air de science-fiction qui se déroule chaque année fin mai, début juin... C'est qu'il s'en passe des choses dans mon quartier, finalement. J'en suis la première étonnée... et ravie !
vienne 5e arrondissement margareten

Cet article participe au RDV #HistoiresExpatriées organisé par le blog L’occhio di Lucie.
Retrouvez tous les autres articles "Mon quartier" sur son blog.

8 commentaires :

  1. J'aime bien les photos que tu as postées ! J'aurai adoré visiter Vienne mais je n'ai pas eu le temps. J'ai été à Salzbourg par contre et ça a été un coup de coeur donc l'Autriche, j'y reviendrai ! J'ai bien aimé ta présentation. J'ai cru que tu serais en demi-teinte par rapport à ton quartier mais finalement je vois plusieurs points positifs donc c'est chouette !
    Je suis curieuse, qu'est-ce qui t'a amenée en Autriche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas encore Salzburg mais ça ne saurait tarder je pense, avec les marchés de Noël, je crois que je vais aller y faire un saut, tout le monde a l'air d'apprécier la ville et j'ai hâte de la découvrir à mon tour :)

      Non vraiment, j'ai fini par apprécier mon quartier et à lui trouver plein d'avantages. Certes ce n'est pas le coin le plus animé, le plus beau ou le plus sympa de la ville mais tant que j'y trouve mon compte...

      Pourquoi l'Autriche ? C'est à cause de Vienne : je suis tombée amoureuse de la ville lors de mon premier séjour et je savais qu'un jour j'y habiterai alors... j'ai fait en sorte que ça se produise. Tout simplement !

      Merci pour ton petit mot !

      Supprimer
  2. Pour ceux qui aiment l'architecture/l'urbanisme, allez découvrir les "forteresses socialistes" de Margaretengürtel. Des ensembles HLM à l'architecture d'avant-garde de l'entre-deux-guerres et qui ont résisté le plus longtemps possible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très vrai, merci de l'avoir précisé !

      Supprimer
  3. Ça doit être trop cool d'habiter Vienne. On dirait que tu as trouvé le lieu idéal entre pas trop loin du centre historique et vie de quartier sans les touristes. En tout cas tu as tout le nécessaire à proximité. C'est dingue qu'il y ait tout de même 4 musées, c'est actif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool je ne sais pas, j'imagine que c'est comme partout, ça a des avantages et des inconvénients... mais pour moi oui, c'est "über" cool :)
      En tout cas tu as parfaitement résumé le quartier ! Et quatre musées certes mais c'est des musées tout petits. Mais quand même, oui, y a une certaine activité culturelle, ce n'est pas qu'un quartier résidentiel.

      Supprimer
  4. L'Autriche, un pays qui me fait de l’œil depuis un moment... Ce qui est sûr maintenant, c'est que si je vais à Vienne, je passerais par le 5ème arrondissement ;) Merci Ly pour le partage de ton chez toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu passes par ici, j'espère que le quartier te plaira autant qu'à moi :) (ça change des grandes étendues sauvages du Yukon !)

      Supprimer